Le problème de la pénurie de médicaments requiert une approche nuancée. D’une part, le développement et la production de médicaments font appel à des processus techniques complexes et aux standards de qualité les plus élevés, ce qui peut entraîner des problèmes temporaires de production ou d’approvisionnement. D’autre part, certains médicaments destinés aux patients belges sont parfois délivrés dans d’autres pays européens dans le cadre de la libre circulation des marchandises.

 

Optimalisation de la distribution indispensable

Pharma.be, APB, OPHACO et l’Association nationale des grossistes-répartiteurs ont commandé en 2013 une étude sur 33 produits contingentés qui connaissent des problèmes d’approvisionnement. Il ressort de cette étude que les entreprises pharmaceutiques produisent et mettent à disposition du marché belge suffisamment de médicaments. Ces médicaments ne sont cependant pas toujours disponibles au bon endroit. La distribution au niveau des pharmaciens et des grossistes-répartiteurs peut être optimalisée. Au regard de ces conclusions, il importe donc que chacun – au sein de la chaîne de distribution – prenne ses responsabilités afin de pourvoir aux besoins des patients belges. Les entreprises pharmaceutiques membres de pharma.be s’efforcent d’assurer en permanence un approvisionnement suffisamment de leurs médicaments sur le marché. Elles disposent par ailleurs d’un stock de réserve, où les pharmaciens peuvent directement se fournir en cas de besoin.