Les mesures des indicateurs objectifs sont effectuées aujourd’hui pour la deuxième fois. Les résultats de l’année dernière avaient été publiés dans la presse. Il doit être clair une fois pour toutes que les résultats sont liés à de multiples facteurs. Il s’agit des résultats d’une première mesure. Il faut les considérer comme une mesure de référence. Les définitions n’ont pas été interprétées de la même manière par tout le monde. Les résultats sont destinés à servir d’instrument de travail interne. Ils permettent de nous pencher sur une série d’aspects du fonctionnement de notre centre de services de soins et de logement. En outre, ces résultats ne peuvent pas être comparés en raison des différences majeures entre les profils des résidents.

Les résultats constituent-ils toutefois un instrument de travail interne idéal ? Les centres de services de soins et de logement peuvent consacrer une attention plus soutenue à certains sujets. Le réaménagement d’un protocole provoque une réaction en chaîne. La tâche consistant à surveiller que ‘les bons soins soient dispensés au bon moment’ n’incombe pas seulement à une poignée de travailleurs. La direction devra clairement en tenir compte. Comprendre que des prestations de soins et de services bien rodées sont liées à des collaborateurs motivés semble une évidence.

Mais cela exige un investissement en termes de formation, un respect mutuel et surtout une concertation intensive, tant horizontale que verticale, avec les collaborateurs. Il semble cependant prématuré de tirer une conclusion définitive des premiers résultats relatifs à la situation des centres flamands de services de soins et de logement. Il faut les confronter à d’autres installations. Les mesures des indicateurs de qualité sont en cours de réalisation. L’on travaille chaque jour à la qualité en tant que processus d’apprentissage, avec des hauts et des bas.